Category Archives: Uncategorized

L’abdominoplastie dans la pratique

L’abdominoplastie ou plastie abdominale est une opération chirurgicale visant éliminer les imperfections présentes sur le ventre suite à une grossesse ou à une perte brusque de poids. Ces imperfections se manifestent par la formation de plis due à un excès de peau ou encore à la présence d’une masse graisseuse sous la peau du ventre. Il faut noter que c’est en Tunisie que la plupart des gens se rendent pour une opération de ce genre pour de multiples raisons notamment la qualité de l’infrastructure, les compétences des chirurgiens ou encore les tarifs abordables. Mais comment se déroule une intervention d’abdominoplastie en Tunisie ?

infos abdominoplastie tunisie

Les techniques associées à la pratique

Dans le cadre d’une abdominoplastie, les techniques visant à améliorer l’aspect du ventre sont multiples. Parmi lesquelles se retrouve la lipoaspiration, une technique qui vise l’amélioration de l’aspect esthétique du ventre grâce une opération permettant d’affiner la paroi abdominale. L’opération en question consiste également à amincir les hanches et les flancs.

Après la lipoaspiration, le chirurgien procède au resserrement des muscles de l’abdomen. Ce procédé est systématique, car permet un resserrement des muscles grands droits. Après cette opération, le patient traité retrouve une taille fine et la paroi de son abdomen se retrouve resserrée. La technique visant le resserrement des muscles de l’abdomen est mieux connue sous l’appellation de cure du diastasis.

Comment se déroule une opération d’abdominoplastie ?

Dans le cadre d’une abdominoplastie en Tunisie, un bilan de santé complet doit être envoyé à l’hôpital qui se chargera de cette opération de chirurgie esthétique. C’est le chirurgien en charge de l’opération qui procède à l’examen du dossier afin de s’assurer qu’il n’existe aucune contre-indication à l’opération. Le patient concerné quant à lui doit arrêter le tabac et la contraception orale. Tout au long de l’opération et même pendant la période post opératoire, la prise de médicament à base d’aspirine est fortement déconseillée. Il faut savoir que l’opération se déroule sous anesthésie générale. La durée d’hospitalisation est de 3 jours minimum et l’hospitalisation est suivie d’un séjour esthétique se prolongeant sur 9 à 10 jours.

Les techniques appliquées diffèrent d’un chirurgien à un autre, mais elles répondent aux mêmes principes. La première partie de l’opération consiste à tracer des incisions au niveau du ventre. Ce tracé varie selon la position de la masse de peau superflue et la quantité de peau à retirer. Dans le cas où la quantité de peau à retirer est assez importante, les cicatrices promettent d’être multiples.

Quant aux surplus de graisse, ils sont éliminés par lipoaspiration puis les muscles relâchés sont remis en tension. Selon l’importance de l’intervention chirurgicale, l’opération peut durer entre 2h et 3h.

Les interventions postopératoires

Après une opération d’abdominoplastie, d’autres interventions sont réalisées afin de mieux accompagner le patient dans le processus de guérison de ses plaies. Ainsi, des drains sont réalisés afin de limiter les risques d’hématomes. Après 48h suivant l’opération, les médecins procèdent au changement du pansement.

Après seulement 24h suivant l’opération chirurgicale, le patient doit quitter le lit afin de prévenir le risque de phlébite. Par la suite, un traitement à base d’anticoagulant est administré et ce traitement s’étale sur une période de 10 jours. Chaque jour, le patient doit porter une gaine de contention et ceci pendant un mois et demi. Les pansements quant à eux sont gardés pendant au moins 15 jours.

D’autres précautions comme les points de suture résorbables, la première douche seulement après une semaine ou encore la convalescence s’étalant au moins sur deux semaines sont prises afin de limiter les risques de réouvertures des plaies.

Le chirurgien qui s’est chargé de l’opération accompagne le patient jusqu’à sa guérison totale et n’hésite pas à intervenir en cas de souci.

Focus sur l’alimentation de bébé à 6 mois

Les 6 mois après la naissance de bébé sont passés. Il va falloir que le bébé s’adapte à de nouvelles conditions de vie et que vous insériez petit à petit d’autres types d’aliments dans son régime. Il en est à une période-clé de sa croissance avec ses dents qui poussent ainsi que sa mobilité qui sera de plus en plus accrue. Son alimentation doit donc être plus riche et plus diversifiée. Il lui faudra plus que le lait maternel ou du lait infantile pour être bien en forme. Dès 6 mois, la diversification alimentaire prend une place importante et bouleverse radicalement les habitudes alimentaires de son petit bout de chou. Découvrez en détail dans ce présent article tout ce qui concerne l’alimentation de son bébé à partir de 6 mois.

Que donner au bébé ?

Le mot d’ordre est la diversité. Ses papilles doivent découvrir d’autres goûts et expérimenter de nombreuses saveurs afin d’apprendre à tous les apprécier. Cependant, son estomac demeure fragile, voilà pourquoi des préparations spéciales doivent être spécialement prévues pour lui. En premier viennent les légumes qui ont des apports incontournables pour son développement, notamment celui de son système immunitaire. Pour qu’il puisse les manger sans problème, il vaut mieux les cuire à l’eau, et sans sel puis les mixer afin d’en faire des purées succulentes. Sachez que tous les légumes frais rentrent dans cette catégorie dont les carottes, les brocolis… et plus rarement, les légumes secs qui doivent faire l’objet d’une cuisson très prolongée.

Ensuite, corolairement, il y a les fruits. Eux aussi doivent être pétris pour que votre enfant qui n’a que deux dents au maximum, puisse les digérer correctement. Vous pouvez aussi choisir l’option des pots commercialisés par les spécialistes de la nutrition infantile. Il vous suffira de mettre un petit pot à la bonne température avec un chauffe biberon Avent avant de le donner à manger à son petit chérubin.

La viande donnant du protide est également indispensable à la croissance de l’enfant. Toutefois, il est mieux de choisir la viande blanche de poulet, par exemple. Le poisson est aussi une alternative qui a un fort potentiel. Dans tous les cas il faut bien cuire la viande, la griller et la mixer.

Comment et à quelle fréquence ?

À partir du deuxièmeme trimestre, bébé devra déjà commencer à manger du solide trois fois par jour. Au milieu, il pourra toujours téter du lait maternel ou du lait maternisé. En tout cas, le mieux sera d’introduire les nouveaux aliments précités pour 11 heures, 15 heures et 19 heures. La règle sera juste de varier ce que vous lui donnez et non pas de reprendre un plat tout au long de la journée.

Il se peut que votre enfant n’aime pas le goût d’un aliment ou d’un autre. Sachez que ce n’est en rien grave. Commencez par des petites quantités et innovez vos recettes si nécessaire. De même, s’il n’aime pas tout de suite la cuillère, mettez les jus d’aliments dans une tétine. Lorsqu’il commencera à apprécier le plat, il le mangera même dans une cuillère.

Les verrues génitales, un problème intime qui tourmente de nombreuses femmes

Les verrues génitales dites-vous ! Il s’agit d’un sujet intime qui gêne encore de nombreuses femmes atteintes de cette forme de maladie IST transmise par un virus dénommé le papillomavirus. Cependant, il est préférable de s’informer sur cette thématique afin de mieux cerner les causes et de prévenir contre ce type d’infection de ses appareils génitaux. Dans le cas où vous êtes déjà atteint par cette maladie IST, il est dès maintenant temps de traiter ce souci et d’agir assez rapidement avant que cela n’aggrave votre état de santé.

Les verrues génitales, comment faire pour les déceler ?

Aussi connu sous l’appellation les condylomes, il s’agit de lésions sous forme de muqueuse au niveau vulvo-vaginal ou anal. Sa transmission est principalement causée par les relations sexuelles avec un individu déjà contaminé. Les verrues génitales apparaissent chez les femmes en prenant l’apparence d’une excroissance des tissus. Cette dernière peut être de taille variable et très visible à l’œil nu. Les signes de la présence de papillomavirus sont perceptibles après 3 ou 4 mois d’un rapport non protégé. Parfois même, il arrive que ces signes ne soient vraiment apparents que plusieurs années après la relation intime avec une personne contaminée. Dans ce cas, on dit que le virus est en phase latente et que les verrues génitales sont asymptomatiques. Il est facile de contracter cette maladie IST. Cela peut même arriver dès un premier rapport intime. Il est donc essentiel de faire bien attention.

Les verrues génitales et les principales causes entrainant cette maladie

Le papillomavirus ou virus HPV est l’agent bactérien qui provoque les verrues génitales. Il se transmet facilement d’une personne à une autre. Les causes possibles pouvant engendrer cette maladie des appareils génitaux chez la femme ou l’homme sont :

  •  les relations sexuelles non protégées.
  • Le tabagisme, les drogues excessives comme le cannabis ou la cocaïne.
  • Les médicaments immunosuppresseurs.
  • Les changements de partenaire sexuel fréquent.
  • Le non-usage de préservatif lors de ses rapports intimes.
  • Tout cela peut favoriser le fait d’attraper très facilement les condylomes. Pour se prémunir des risques d’être atteint par cette maladie IST, il faut adopter une bonne hygiène de vie (oublier le tabac et les drogues) et ne pas se lancer dans des relations intimes avec différents partenaires.

Que faire ou ne pas faire en cas de verrues génitales ?

Si vous êtes atteints par les verrues génitales, il est essentiel d’éviter les relations intimes avec d’autres personnes. Cela permet d’éviter une forte propagation de la maladie chez d’autres individus. Cependant, l’usage des préservatifs vous permet de ne pas vous passer de rapport intime. En prenant en compte votre état de santé avec les verrues génitales, il est donc essentiel de disposer de condoms chez vous pour éviter les rapports non protégés. Consulter rapidement un médecin est capital dans cette situation. Les spécialistes en médecine moderne peuvent vous guérir rapidement des verrues génitales. Si vous souhaitez connaitre les remèdes efficaces pour les condylomes, on vous montre le meilleur traitement ici.

Les vertus du lait maternel

Votre grossesse touche presque à son terme ? Ou vous avez donné naissance à votre petit ange adoré ? Sachez qu’en tant que maman vous devez être bien informé de l’importance du lait maternel pour votre bébé. Donner le sein est indispensable et tient une place fondamentale dans la croissance ainsi que le développement de son enfant. Focus sur les divers bienfaits du lait maternel.

Il faut savoir que l’alimentation des nouveau-nés est très importante. Elle garantira leur santé, leur croissance et leur développement ainsi que leur force et leur intelligence. À cet effet, les études entérinées par l’UNICEF ont démontré que le lait maternel est le meilleur aliment pour tous ceux qui ont moins de 6 mois. En outre, il s’agit surtout d’un complément encouragé à partir du sixième mois où l’alimentation du petit commence à se diversifier.

Que contient le lait maternel au juste ?

Il s’agit d’un aliment complet et incontournable. En effet, à lui seul, le lait maternel contient plus de 200 composants qui contribuent à une parfaite nutrition d’un enfant. Pour ne citer que quelques-uns de ces principes actifs, le lait maternel contient donc du sucre, des protéines, des vitamines, des acides gras… Ces nutriments sont nécessaires en vue d’améliorer le développement cognitif de son bébé et bien d’autres encore. Selon les experts, donner le sein fournit le nécessaire, contrairement au lait maternisé qui accuse tout de même certains manques.

Quels sont les apports du lait maternel pour la santé de son enfant ?

Avant tout, le lait maternel n’engendre aucune allergie, ni aux protéines ni au lactose. Il conviendra parfaitement à n’importe quel nouveau-né. D’ailleurs, c’est justement pour cette raison qu’un hôpital du Canada a constitué une banque de lait maternel naturel afin de les donner aux enfants prématurés. En effet, souvent dans ce cas, le lait de la mère n’est pas encore tout à fait prêt.

En outre, ce liquide protège également l’enfant contre les infections et les bactéries. Les cas de diarrhée ou de problèmes intestinaux ne seront pas fréquents. De plus, des recherches sur l’allaitement bébé ont démontré que lorsque l’enfant buvait du lait maternel, les infections comme la grippe ne l’atteignaient pas souvent. Il protège en outre contre l’eczéma, le diabète, et même contre ce que l’on appelle la « morte soudaine » du nourrisson.

Comment donner le lait maternel ?

Durant le premier semestre, il faut donner du lait maternel et seulement cela. En effet, il s’agit du seul aliment supporté par un nourrisson. Durant cette période, vous pouvez l’allaiter autant de fois que nécessaire. Contrairement au lait maternisé, les règles horaires à respecter sont beaucoup plus souples, voire inexistantes.

Pourtant, le geste ne doit pas s’arrêter là. Il est important que le bébé continue à puiser dans le sein de sa mère longtemps pour lui bâtir les anticorps primordiaux à sa santé. Aussi, il faut donner le lait maternel jusqu’à ce que l’enfant atteigne 2 ans. Sachez également qu’à partir du sixième mois, le lait maternel ne sera plus son principal aliment, il pourra s’ouvrir à des saveurs provenant d’autres aliments.

L’acide hyaluronique, la molécule de rajeunissement !

L’acide hyaluronique, appelé aussi hyaluronane, est une molécule qui provient de la combinaison d’un acide uronique et d’un aminoglycane. On le retrouve au niveau de l’organisme notamment au niveau de la peau, de l’œil et des articulations. Il est très utilisé en cosmétique et en médecine esthétique parce qu’il a la capacité de défroisser une peau déshydratée et de redonner à cette dernière un aspect plus jeune et une texture pulpeuse. Justement, il est considéré comme la molécule hydratante la plus puissante qui garantit le rebondi de la peau et la fraîcheur du teint, tant pour le visage que pour le corps, dont le dos des mains, les fesses, les mollets et même les parties intimes.

Les soins à base d’acide hyaluronique

Grâce à ses effets miraculeux, l’acide hyaluronique est de nos jours utilisé pour servir d’éléments de base pour les traitements esthétiques. Les objectifs principaux étant l’hydratation de la peau et le traitement des rides, il existe plusieurs produits cosmétiques à base d’acide hyaluronique, à savoir : les crèmes de jour comme AquasourceEverplump Night de Biotherm ; les masques qui déplissent les traits comme la masque Light Flash Lift Integral de Liérac ; et enfin, les complexes anti-âge qui régénèrent la peau de l’intérieur et qui luttent contre les signes de vieillissement, comme Absolute Filler Skin Caviar de la prairie. Notons que l’acide hyaluronique a la particularité de retenir l’eau, c’est la raison pour laquelle il joue un rôle important sur l’hydratation, sur la souplesse et sur l’élasticité de la peau. Par conséquent, celle-ci devient mieux raffermie et ne perd pas de volume.

Les injections d’acide hyaluronique

La méthode d’injection d’acide hyaluronique consiste à infiltrer du gel dans la peau de façon à ce que celui-ci se mélange à l’acide hyaluronique contenu dans le derme. Elle se déroule normalement avec l’introduction d’une aiguille à travers la barrière dermique afin d’hydrater la peau en profondeur. Notons que c’est un type de médicament qui doit être effectué chez un médecin. Et on peut les classer en deux catégories : la mésothérapie rafraîchissante qui revitalise la peau après une exposition au soleil en lui redonnant un bel éclat sur toutes les parties non couvertes du corps, et les injections repulpantes qui améliorent la texture cutanée tout en lissant les fines ridules et en traitant les peaux ternes, sèches et atones. Par ailleurs, on ne peut pas prendre des anti-inflammatoires ou de l’aspirine avant et après l’injection ; et des œdèmes rougeur ou hématomes transitoires peuvent apparaître chez les patients qui sont allergiques à l’acide hyaluronique. Quant aux résultats, l’injection d’acide hyaluronique a des effets immédiats, naturels et harmonieux même si son efficacité ne dure que temporairement, voire entre 6 à 12 mois. En bref, c’est un moyen simple et rapide pour corriger les signes de vieillissement et pour avoir une peau en bonne santé.

lait

Tout pour choisir son lait pour nourrisson

Vous êtes sûrement très heureux d’avoir eu le plus beau des cadeaux, à savoir un bébé. Cependant, vous vous demandez aussi quel lait pour nourrisson donner à votre bout de choux. Dans ce cas, cet article vous convient parfaitement, car il vous permettra de faire le bon choix.

Petit rappel sur le lait infantile

lait infantile

Il s’agit d’un produit industriel spécialement préparé pour un bébé qui vient de naître jusqu’à l’âge de 3 ans. Il a été pensé pour remplacer le lait maternel. C’est la raison pour laquelle sa fabrication est soumise à des règles très strictes. Le respect de ces dernières permet d’obtenir un aliment sain comprenant les éléments dont bébé a besoin pour sa croissance. À noter que les mamans ont le choix entre deux catégories de lait infantile :

  •  En poudre
  •  Prêt à l’utilisation

Comment choisir le lait infantile pour son bébé ?

Pour faire le bon choix, il faut d’abord connaître les différentes options disponibles. Primo : le lait 1er âge. Aussi connu sous le nom de « préparation pour nourrissons », il est idéal pour un bébé qui vient de naître. Celui-ci peut le manger jusqu’à environ 4 à 6 mois. Secundo : le lait 2ème âge ou « lait de suite ». Il permet une alimentation plus variée à l’enfant du fait qu’il intègre plusieurs composants. Il est surtout riche en fer. Le mieux est de le donner au bébé jusqu’à l’âge de 1 an. Tertio : le « lait de croissance » ou lait 3ème âge. Comme son nom l’indique, il contribue à garantir la croissance du bout de choux. Celui-ci peut donc le prendre jusqu’à 3 ans.

Le lait maternel : la solution parfaite

allaitement

Notons toute de même que le lait infantile ne parviendra jamais à remplacer le lait maternel. En effet, celui-ci comprend les éléments nécessaires pour garantir une meilleure santé à l’enfant. Les experts dans le domaine de la santé le préconisent jusqu’à 6 mois. Une fois cet âge dépassé, il est possible de diversifier la nourriture du bout de choux. Pour information, il est possible d’avoir un stock de lait maternel à la maison grâce à un tire-lait. Pour mieux choisir cet appareil, mieux vaut consulter ce comparatif de tire-lait électrique. De cette manière, vous aurez l’opportunité de connaître les critères à prendre en compte avant l’achat du produit. Mieux encore, vous trouverez la présentation des meilleurs modèles disponibles sur le commerce.

massage-pied

Zoom sur les bienfaits du massage des pieds

Le pied est souvent négligé et pourtant, il est très important, car il supporte au quotidien le poids du corps. C’est pourquoi il est important d’en prendre soin. À ce propos, beaucoup de personnes décident de masser chaque soir leur membre inférieur.

Les bienfaits d’un massage des pieds

Le massage des pieds est une thérapie très efficace pour optimiser la santé de l’organisme en général. Il contribue par exemple à équilibrer les fonctions vitales d’une personne. Il peut aussi bannir toutes les impuretés emmagasinées dans le corps. Ceux qui souffrent d’insomnie peuvent également le privilégier du fait qu’il améliore la qualité du sommeil. Même les personnes enceintes (après recommandation du médecin) tirent avantage de cette pratique. En effet, cette dernière joue un rôle important dans la réduction de l’œdème pendant la grossesse.

Autres vertus du massage des pieds

Notez que le massage des pieds permet aussi de se relaxer complètement. Certaines personnes l’effectuent dans le but de se déstresser après une dure journée de travail. Les autres, quant à elles, se font masser afin de retrouver un désir sexuel très accru. Pour information, cette thérapie est aussi indiquée pour soigner le mal de dents ainsi que les douleurs au niveau des oreilles. Pour ce faire, le massothérapeute doit se focaliser sur les orteils. Rappelons que chaque partie des pieds correspond à une zone particulière du corps.

Comment se déroule le massage des pieds

déroulement-du-massage

Le massage des pieds est en quelque sorte une thérapie. C’est pourquoi il est judicieux de se référer à un masseur expérimenté dans le domaine de la réflexologie ou bien un massothérapeute. Très souvent, la séance se déroule en plusieurs étapes. La première consiste à mettre à l’aise la personne concernée. Le spécialiste applique ensuite de l’huile spéciale sur ces mains pour garantir un glissement parfait. Une fois cette phase terminée, il procède au massage en commençant par les orteils avant de progresser lentement vers le bas jusqu’aux jambes.

L’appareil de massage des pieds : une alternative

Il est clair que se faire masser quotidiennement par un masseur professionnel requiert un budget important. C’est pourquoi il est astucieux d’acheter un appareil de massage des pieds. Cette technologie permet de profiter d’un résultat comme avec les mains d’un professionnel. Certes, l’achat de cet équipement nécessite un peu d’investissement, mais l’argent en question est rapidement amorti. Donc, trouver le meilleur appareil massage pied pour ne plus dépenser de l’argent pour profiter d’une relaxation parfaite et des bienfaits du massage des pieds.

Etirement_avant_le_sport

Les bienfaits des étirements avant la course

Il a été prouvé que la pratique d’un sport présente des bienfaits pour la santé. Non seulement elle permet de perdre du poids et d’avoir une silhouette fine, mais elle donne aussi l’occasion d’optimiser la circulation sanguine. Bien sûr, il est toujours judicieux de s’étirer avant l’activité physique.

Pourquoi faire des étirements avant le sport ?

Faire des étirements est toujours conseillé notamment avant un sport intensif ou un exercice qui requiert de la souplesse. L’idéal est de miser sur un mouvement activo-dynamique. Ce dernier sollicite en douceur les muscles au point de les permettre d’atteindre une capacité optimale d’extension. C’est la raison pour laquelle il faut vous étirer jusqu’à ce que vous ressentiez une petite douleur. Dès qu’une sensation se présente, il est capital d’éviter immédiatement.

S’étirer pour avoir plus de souplesse

étirement

Savez-vous que le corps est composé de propriocepteurs ? Ces derniers sont des petites cellules sensorielles visant à transformer la puissance mécanique en des impulsions nerveuses. Ils ont pour fonction d’envoyer un message au cerveau une fois que le tissu musculaire est parvenu à son niveau d’extension optimal. Ces récepteurs perdent de leur efficacité s’ils ne sont pas sollicités fréquemment. Autrement dit, le sportif ne sera plus souple et flexible. C’est la raison pour laquelle il faut prendre le temps de s’étirer régulièrement, y compris avant la pratique d’une activité physique.

S’étirer pour prévenir les blessures

La science n’a pas encore fourni des preuves affirmant que l’étirement permet vraiment de réduire les risques de blessure. Toutefois, certains sportifs de haut niveau ont remarqué que la réalisation de quelques étirements activo-dynamique présente beaucoup de bienfaits. Ce type de mouvement prépare par exemple le cartilage, les ligaments et les tendons à affronter les efforts qui suivront. Il contribue aussi à augmenter la température du muscle grâce à une optimisation de la circulation sanguine. En d’autres termes, les muscles du sportif seront parfaitement échauffés.

Un étirement après le sport s’impose

Sachez qu’il est aussi recommandé de s’étirer après une séance sur un tapis de course, un jogging ou autres activités physiques de ce genre. Notez tout de même que les mouvements ne doivent pas être réalisés immédiatement après l’exercice physique. Par ailleurs, il est important de ne pas trop forcer sur l’étirement. Ce conseil s’applique surtout si le sportif souffre de courbatures sérieuses. Il évitera ainsi d’aggraver les douleurs qu’il ressent déjà. Mieux encore, il profitera d’une récupération musculaire très rapide.

Pourquoi faire des séances d’hypnose ?

Les personnes ayant subi un traumatisme lié à un événement passé peuvent avoir envie de comprendre son impact sur la vie actuelle. Le plus souvent, il leur est conseillé de se tourner vers un hypnothérapeute. Il sera le mieux placé pour vous aider dans votre démarche. Mais cette thérapie peut aussi vous être conseillée dans bien d’autres circonstances.

Les personnes qui ont recours à la thérapie par hypnose

Dans certains cas comme une grande anxiété, une agressivité ou pour trouver la cause d’un stress, certains professionnels peuvent conseiller l’hypnose. Il sera alors possible de mieux comprendre l’état de dépression ou de fatigue psychologique du patient. Mais, il est important de savoir qu’il faut faire plusieurs séances avant d’arriver à avoir des résultats.
Et depuis un certain temps, l’hypnose est de plus en plus conseillée aux patients qui vont faire des opérations. Cette alternative est une excellente solution pour permettre au patient de se détendre ou s’ils ne peuvent pas faire une anesthésie.

Toutefois, les bienfaits de l’hypnose sont illimités. Quelques séances peuvent également vous aider à mieux supporter des douleurs. Dans ce cas, l’hypnothérapeute va faire des suggestions pour remplacer les sensations douloureuses par d’autres qui sont plus agréables. Il faut bien préciser que ces séances ne vont pas guérir le patient. Cela va simplement l’aider à moins souffrir.

Et si vous avez essayé de nombreux régimes et que vous avez craqué, l’hypnothérapie peut vous aider. Le thérapeute peut avec des suggestions hypnotiques vous éviter de vous laisser tenter par certains aliments. Vous verrez alors que vous serez dans de meilleures dispositions pour combattre vos kilos en trop.

Le déroulement d’une séance d’hypnose

Pendant la première consultation, le thérapeute va vous poser des questions pour en savoir plus sur votre problème. Il va aussi en profiter pour vous mettre à l’aise. Il pourra alors savoir comment procéder au cours de la séance suivante.

Pendant le second rendez-vous, il vous mettra à l’aise avant de commencer la séance d’hypnose. Il pourra alors vous aider à résoudre vos problèmes. S’il s’agit d’une consultation pour déterminer la cause d’un traumatisme, vous serez alors en mesure d’en connaître la raison. Par contre, si vous voulez des solutions, des suggestions vous aideront à vous sentir mieux.

Et si vous vous posez des questions sur la fin de la séance, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Le patient revient toujours à la réalité. Vous pouvez choisir de suivre les instructions sur des cassettes ou des vidéos pour vous hypnotiser par vous-même. Cela peut donner des résultats pour certaines personnes, mais pas pour d’autres.

Le mieux est donc de vous tourner vers des professionnels. Ils ont des diplômes en médecine ou en psychologie et ils ont suivi des formations sur l’hypnose. Plusieurs d’entre eux ont des sites comme http://icitherapie.fr/. Vous pourrez alors prendre rendez-vous pour commencer à vous sentir mieux.

La médecine chinoise et ses formidables atouts

La médecine chinoise traditionnelle est une technique qui sert aussi bien à prévenir les maladies qu’à les soigner. On connait cette discipline surtout à travers l’acupuncture.

Toutefois, la pharmacopée, la diététique, le Qi-gong thérapeutique ainsi que les massages font tous partie des branches de la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise). Ces piliers visent à équilibrer le fonctionnement de l’organisme.

L’objectif de la médecine chinoise

D’après les Chinois, la santé résulte du bon équilibre entre le « Yin » et le« Yang ». La MTC est justement une thérapie basée sur les techniques ancestrales qui visent à soigner l’homme dans sa globalité. Les traitements cherchent à rééquilibrer l’énergie du patient. En effet, l’insuffisance du Yang peut entrainer une fatigue chronique, une frilosité, une prise de poids ou un affaiblissement du système immunitaire. En revanche, la déficience du Yin provoque l’insomnie, la mauvaise haleine, l’irritation des yeux ou encore le stress. Afin d’avoir un corps sain, il faut donc rétablir l’équilibre entre ces éléments. C’est tout l’intérêt de la médecine chinoise. Les différentes branches de la MTC tirent leur efficacité en agissant directement sur ces deux pôles pour que le patient retrouve la forme. C’est une thérapie à la fois préventive et curative.

Les différentes branches de la médecine chinoise

Tout comme la naturopathie, la MTC se base sur la santé bio. Il s’agit d’une médecine douce qui vise à prévenir les maladies et à soigner les pathologies avec des moyens naturels. Elle dispose de 5 piliers, dont le plus connu est l’acupuncture. Cela consiste à stimuler avec des aiguilles des points précis du corps afin de rétablir la circulation du « Qi » ou des énergies « yin et yang ». Cette méthode demande une bonne expertise et seul un professionnel, à l’instar d’un acupuncteur à Nantes ou ailleurs en France, est habilité à la pratiquer. Elle est très efficace pour se détendre et pour lutter contre les affections respiratoires ainsi que les différentes maladies cutanées. Cette thérapie est également utilisée en complément des traitements contre le cancer. Par ailleurs, les massages thérapeutiques agissent sur le fonctionnement global de l’organisme. Ils traitent notamment l’insomnie, les troubles intestinaux et émotionnels. Enfin, la pharmacopée sert à calmer l’esprit tandis que le Qi-Gong élimine les toxines du corps.